Paris : des colocations pour les étudiants en échange d’une aide aux devoirs

Posté le 26 Février 2018 à 11:50

150 étudiants vont bénéficier de colocations dans le parc social de la Ville, en échange d’une aide aux devoirs auprès de 400 enfants issus des quartiers défavorisés.

 

« Echange appartement à loyer modéré contre cours de soutien ». Cette offre n’est pas visible sur les sites de location ou les petites annonces. Et pour cause. Cette proposition en direction des étudiants émane de la mairie de Paris. Un coup de pouce bienvenu dans la capitale où les loyers sont particulièrement élevés.

Pour aider les jeunes qui poursuivent des études supérieures, la Ville a décidé de créer des colocations étudiantes dans des résidences sociales à des tarifs inférieurs au prix du marché (400 € mensuels par personne avant aides au logement), contre 4 heures à 5 heures de soutien scolaire hebdomadaire en petits groupes ou en cours particuliers aux enfants du quartier.

Près de 150 étudiants vont bénéficier chaque année de ce dispositif lancé en collaboration avec les bailleurs sociaux (Paris habitat, RIVP, Elogie-Siemp et ICF la Sablière) dès la rentrée dernière.

Depuis septembre 2017, une trentaine d’étudiants de Sciences-po sélectionnés sur dossier ont emménagé à la cité Bonnier (XXe) dans 21 logements - du T1 au TA - transformés en colocation. « Les prochains sites seront ouverts à tous les établissements d’enseignement supérieur parisiens », précise Ian Brossat, l’adjoint (PCF) à la maire de Paris chargé du logement.

Dès la mi-février, les cités Python Duvernois (XXe) et Curial Cambrais (XIXe) accueilleront ainsi 32 étudiants. D’autres appartements familiaux situés dans une dizaine de sites le long des Maréchaux (Râpée/Villiot dans le XIIe, Pitet Curnonsky dans le XVIIe, Charles Hermite et Raymond Quenaud dans le XVIIIe et plusieurs autres sites dans le XIXe let le XXe) seront progressivement transformés en colocation étudiante d’ici la rentrée 2018.

A terme, 400 enfants des quartiers populaires bénéficieront d’un accompagnement scolaire gratuit, sous la forme de cours particulier ou en petits groupes encadrés par l’Association de la fondation étudiante pour la ville (AFEV), premier réseau d’étudiants intervenant dans les quartiers populaires. « Ce dispositif ne nous empêchera pas de produire des résidences étudiantes. Depuis 2001, la Ville a créé 14 000 logements étudiants », précise Ian Brossat, l’adjoint (PCF) chargé du logement à la mairie de Paris, pour qui ce plan « facilite la réussite éducative des jeunes de nos quartiers ».

 

Article publié le 29 janvier 2018 par Le Parisien